Le 20 mars 1815, Charles-Gaspard Delestre-Poirson, auteur dramatique et directeur de théâtre, écrit à Jules Jean-Baptiste François de Chardebœuf, comte de Pradel, directeur général du ministère de la Maison du roi, pour signaler l’infamie dont son père est la victime à propos de la Légion d’honneur qu’il avait reçu.

« Mon père, Monsieur Poirson, géographe connu et qui a dernièrement cédé à la couronne un globe fruit de ses travaux bien longs et qui supposent un talent distingué, a été victime d’une noirceur infâme dont sa modestie, sa vie retirée et entièrement consacrée au travail aurait du le garantir. Il reçut le 13 mars 1815, sept jours avant l’interrègne, la lettre en vertu de laquelle il porta la décoration de la Légion d’honneur dont il a formé la demande, deux mois auparavant auprès de votre prédécesseur.

Au retour du roi mon père reprit la décoration qu’il avait quitté pendant l’interrègne et la porta jusqu’au 20 août 1816, époque où il reçut la lettre anonyme ci-jointe.

Free Joomla! templates by Engine Templates