Blog de Pierre-Valéry Archassal

V comme de Valois, le logorrhéique

Monsieur de Valois, capitaine en retraite.

« C’est encore avec le cœur rempli de cette noble et vive reconnoissance envers vous, pour vos bontés vraiment paternelles, que vous avez daigné avoir pour moi, que je m’estime heureux de m’en être trouvé digne, que j’ose avec confiance prendre de nouveau la liberté de vous faire connoître un de mes plus chers désirs, que je ne doute nullement que vous voudrez bien appuyer auprès de sa majesté, qui est d’obtenir dans ces heureux jours de bonheur pour la France la décoration de l’ordre royal de la Légion d’honneur ayant à cœur, que d’en être décoré que par le Roi, mon souverain légitime, Louis, le Désiré, ayant eu l’honneur d’être au service militaire de Louis Seize.

Ayant occupé une place de secrétaire chez Monsieur Ami Docelle mon oncle maternel, qui étoit directeur du domaine du Comte d’Artois, son auguste frère, ayant mon autre oncle Ami son frère âgé de 81 ans qui a suivi son altesse royale Madame la comtesse d’Artois, qui en ce moment est médecin consultant du roi, et médecin de son altesse royale le duc de Berry.

Ce sont mes moindres titres auprès de vous Monseigneur. Mais qui mieux que vous est à même de connoître, si je suis réellement digne de cette honorable décoration, donnée par notre auguste Souverain, puisque vous avez eu entre vos mains les pièces de cette même conduite envers sa majesté et son auguste famille, de dévouement et fidélité bien reconnue de vous Monseigneur, puisque c’est vous-même qui l’avez fait connaître à Sa Majesté et que d’après vous elle m’a honoré d’une pension annuelle sur sa liste civile. »

Décoration refusée

0
0
0
s2smodern
Get more Joomla!® Templates and Joomla!® Forms From Crosstec