Blog de Pierre-Valéry Archassal

Unis comme Théaulon et Dartois, les dramaturges

C’est Jean-Mathieu Théaulon, avocat, qui demande la Légion d’honneur pour son fils Emmanuel Théaulon, dramaturge.

Une demande très particulière puisqu’elle unit celui-ci en un couple artistique indissociable avec Achille d’Artois qui avait obtenu quelques temps plus tôt la décoration.

« Messieurs Théaulon et Dartois, unis depuis leur enfance par les liens d’une étroite amitié, n’ont eu jusqu’à ce jour qu’une même pensée ; et ce servant mutuellement d’appui, ils ont constamment marché dans le sentier du devoir et de l’honneur.

Depuis le mois d’avril de l’année 1814 ils ont fait en société dix ouvrages dramatiques de circonstances, où le zèle leur a tenu lieu de talent, sans doute ; mais qui fournissent encore à Paris et dans les provinces de fréquentes occasions aux bons Français de montrer les sentimens d’amour qu’ils ont pour leur Roi.

Après les funestes événemens du mois de mars de l’année dernière, Messieurs Théaulon et Dartois se rendirent à Gand auprès du Roi, Monsieur Dartois en sa qualité de garde du corps, et Monsieur Théaulon comme simple volontaire royal.

Depuis le retour, ils ont fait ensemble "Le Roi et la Ligue", "Le Prince chéri", "Les Chansonniers", et "Charles de France" : ouvrages inspirés par le royalisme le plus pur et qui ont mérités les plus augustes suffrages.

Ce fut à la suite d’une représentation du "Roi et la Ligue", honoré de la présence de Sa Majesté, que Monsieur Dartois obtint la décoration de la Légion d’honneur.

Monsieur Dartois par ses ouvrages, ses sentimens et ses actions, ayant mérité cette distinction, je la réclame pour Monsieur Théaulon mon fils, dont les ouvrages, les sentimens et les actions ont toujours été les mêmes que ceux de Monsieur Dartois. Ces jeunes gens mais ce sont jamais quittés. »

Décoration accordée

0
0
0
s2smodern
Get more Joomla!® Templates and Joomla!® Forms From Crosstec