Blog de Pierre-Valéry Archassal

F comme Fresne, le fils du mort

Marquis de Fresne, écuyer ordinaire du Roi.

« Le marquis de Fresne […] était de service le 10 août [1792] ; il suivit le Roi à l’assemblée et aux Feuillans et eut l’honneur d’être porté sur la liste des serviteurs fidèles que sa majesté avoit désigné à la commune de Paris pour l’accompagner et le servir dans sa captivité.

Le marquis de Fresne alla prendre les ordres de Manuel qui lui signifia pour toute réponse de quitter la capitale sous 24 heures. Il se réfugia chez le maire de Châtillon près Paris ; il y resta jusqu’à la catastrophe et est rentré ensuite dans ses foyers où il fut aussitôt privé de sa liberté qui ne lui fut rendue qu’après la mort de Robespierre.

Toute sa famille eut le même sort.

Pour récompenser ses bons et loyaux services, le Roi lui avoit accordé en 1791 une pension de 1 200 livres sur sa cassette et un logement pour lui et toute sa famille dans le pavillon Marsan. Cette dernière faveur lui a coûté à la journée du 10 août la perte de tout son mobilier et des inquiétudes sans nombre sur le sort de sa femme et de ses enfans qu’il avoit laissé au château des Thuilleries pour accompagner ses augustes maîtres.

Le marquis de Fresne est mort en 1801. […] Je m’honore de n’avoir jamais dévié de la ligne que m’a tracé mon père : j’ai fait mon devoir dans toutes les circonstances et dans les plus difficiles. Je n’ai jamais fait aucune demande intéressée. »

Décoration accordée.

0
0
0
s2smodern
Get more Joomla!® Templates and Joomla!® Forms From Crosstec